Les statistiques Google Analytics en temps réel

« Real Time » : Des statistiques en temps réel sur Google Analytics

Pour ceux qui ne connaissent pas encore c’est outil (incontournable pour tout webmaster), Google Analytics permet d’avoir des statistiques de fréquentation de votre site Internet et vous indique notamment combien vous avez eu de visite par jour, comment les visiteurs sont arrivés sur votre site Internet, de quelle région géographique ils sont originaires, combien de temps ils sont restés sur votre site web …

Jusqu’à présent, ces mises à jours étaient effectuées toutes les 24h, mais avec la sortie de « Real Time », vous pourrez désormais suivre les statistiques de votre site web en temps réel (à 2 secondes prêt).

Cette fonctionnalité n’est pas encore accessible à tous mais le sera d’ici 1 à 2 semaines.

Le menu « Temps Réel » apparait sous l’onglet « Tableau de bord » et vous permet de voir :
– le nombre de visiteurs présents sur votre site Internet à l’instant T,
– le nombre de visites sur les 30 dernières minutes,
– le nombre de visites sur les 60 dernières secondes,
– le top 20 des sites référents,
– les mots clés qui ont généré le trafic sur votre site Internet,
– la localisation géographique de vos visiteurs,
– les pages les plus actives.

Les statistiques Google Analytics en temps réel

Cette nouvelle mise à jour accessible gratuitement et sans modification de votre code sera bien utile pour mesurer notamment :
– l’impact des campagnes e-mailing / newsletter,
– le buzz créé par un twitt, un post sur facebook ou tout autre réseau social,
– la mise à jour, refonte, création de votre site Internet,
– l’impact de votre publicité (spot publicitaire, passage radio, article dans un journal, magazine …).

Ainsi, en fonction des résultats générés en temps réel, vous pourrez réaliser des actions au bon moment pour augmenter votre trafic lorsque celui-ci deviendra trop faible à votre goût.

 

Google Analytics Premium

Dans le même temps, Google annonce la sortie de Google Analytics Premium, une version payante de Google Analytics, destinée avant tout aux professionnels.

Elle coûte 150.000 $/ an (soit environ 90.000 €) et vous offre des résultats plus complets, de meilleurs outils d’analyse plus rapides et un support d’installation et d’utilisation par Google.

Cette fonctionnalité est déployée pour le moment uniquement aux États-Unis, Royaume-Unis et Canada.

Voici la vidéo de présentation réalisée par Google :

Lire la suite

HTML5 : La nouvelle technologie suscite beaucoup d'intérêt

HTML5 : des expériences à voir absolument

A l’heure actuelle, HTML5 est l’un des sujets les plus populaires chez les développeurs.

Cette nouvelle technologie suscite beaucoup d’intérêt chez ces derniers, qui tentent des expériences incroyables que l’on aurait pas pu imaginer sans flash il y a encore quelques années.

Aujourd’hui, nous vous proposons de voir une collection incroyable d’expériences en HTML5, de sites en HTML5 ainsi que de tutoriels HTML5 pour ceux qui voudraient toucher de plus prêt à cette nouvelle techno !

ENJOY !!!

 

31 expériences HTML que vous devez voir

Attention vous allez en avoir plein les yeux !

Le pouvoir des fleurs en HTML5

 

50 sites Internet utilisant la technologie HTML5

50 sites utilisant HTML5

 

25 tutoriels HTML 5

Amusez-vous 😉

Tutoriels HTML5

Lire la suite

faire-le-buzz

Comment faire du buzz avec un budget sur mesure

Faire parler de soi sur internet peut coûter cher, très cher.
Création de sites évènementiels, jeux en ligne, opérations virales, spots interactifs …, créés par des professionnels de la communication peut coûter plusieurs dizaines de milliers d’euros, voir centaines !

Mais le ticket d’entrée peut être de quelques centaines d’euros !
Pour cela, il vous faudra une bonne imagination, ou faire appel à une société spécialisée.

Retrouvez dans ce dossier spécial « L’Entreprise », comment faire du buzz autour de votre marque selon votre budget, et en évitant les pièges de la communication virale.

Lire la suite

geoplugin-geolocaliser-internautes

geoPlugin – géolocalisez vos visiteurs sans rien installer

En temps normal, afin de localiser un internaute (à partir de son adresse IP), vous devez passer par une librairie serveur s’appuyant souvent sur Maxmind, une base de données gratuite et fiable, mais que vous devez installer sur votre serveur.

Vous pourrez maintenant utiliser GeoPlugin, une librairie Javascript qui vous permettra d’afficher sur votre site la ville, la région, le pays, les coordonnées GPS, … de vos internautes.
Cette librairie fait appel à un webservice (via Ajax) et ne nécessite donc aucune installation sur votre serveur.

Quelques lignes suffisent à sa mise en place :



Cerise sur le gâteau pour ceux qui auraient besoin d’autres technologies.
Vous pouvez obtenir le retour du webservice en JSON, en XML ou en tableau PHP sérialisé.
Et deuxième cerise, la librairie dispose également d’un convertisseur de devises.

Lire la suite

fitvids-responsive-design-video

Responsive-webdesign : vos vidéos s’adaptent à votre taille d’écran

Le responsive-design est décidément dans l’ère du temps, avec l’explosion du mobile et autres tablettes, et la multiplication des tailles d’écrans.

Grâce à la librairie fitvids.js, vos vidéos youtube, viméo, … s’adaptent automatiquement à la taille de votre navigateur.

Même en pleine lecture, vous pouvez redimensionner votre navigateur (et donc votre vidéo) sans coupure !

Niveau intégration, comme toujours avec jQuery, rien de plus simple :

$(document).ready(function(){
$("#mavideo").fitVids();
});

Lire la suite

taille-de-police-web-rem

Fini la galère des tailles de police

Déterminer l’unité à utiliser pour vos polices (font) a toujours été un problème délicat, avec des avantages et inconvénients dans chaque cas.

Pour rappel, il existait jusqu’à maintenant deux principales unités dans le web :

  • l’unité absolue (pixel alias px)
  • l’unité relative (alias em)

Taille de police en px

Depuis le début du web, l’unité pixel est utilisée pour spécifier les tailles d’objets, et notamment les tailles de polices.

L’avantage de cette unité est que l’on sait exactement à quoi elle correspond.

L’inconvénient est qu’en l’utilisant, on perd une faculté importante, celle de pouvoir redimensionner le texte. Et il n’est pas possible de grossir la taille du texte avec cette unité, même sur des navigateurs récents.
Il existe toutefois une fonction zoom sur certains navigateurs (qui grossit tout, et pas seulement le texte), ce qui peut déjà  être un petit palliatif.

Taille de police en em

L’unité em parue il y a déjà plusieurs années parait donc être la solution absolue (enfin relative…).

Cette unité permet après définition de la taille de texte par défaut, de définir la taille du texte d’un bloc (une div par exemple) relativement à la taille du texte du bloc parent.

Par exemple:


body { font-size:62.5%; }
h1 { font-size: 2.4em; } /* =24px */
p { font-size: 1.4em; } /* =14px */
a { font-size: 1.4em; } /* =14px? */

L’avantage de cette unité est sa notion d’unité relative, ce qui permet en changeant la taille du texte de base, de changer la taille de l’ensemble des textes du site.
Le navigateur peut ainsi en changeant sa taille de base, grossir l’ensemble des textes de la page, tout en gardant les différences entre les différents textes (le titre en plus gros, le copyright en plus petit, …).
L’inconvénient est que cette notion de relative est dépendante du bloc parent.
Dans l’exemple ci-dessus, si notre balise « a » est dans le body, elle aura une taille de 14 pixels, mais si notre « a » se trouve dans une balise « p », elle aura une taille de 20px (soit 14px * 1.4).
D’où un gros problème de design potentiel, obligeant à créer des styles pour les éléments enfants à 1em.

Par exemple :


body { font-size:62.5%; }
h1 { font-size: 2.4em; } /* =24px */
p { font-size: 1.4em; } /* =14px */
a { font-size: 1.4em; } /* =14px? */
p a { font-size: 1em; } /* =14px */

C’est pénible !
La solution arrive avec CSS3 et l’unité rem.

Taille de police en rem

Cette unité, qui veut dire « root em », au lieu d’être relative à son parent direct, est relative à la racine du HTML, c’est à dire à la balise html.
En reprenant nos styles, cela donnerait donc :


html { font-size: 62.5%; }
body { font-size: 1.4rem; } /* =14px */
h1 { font-size: 2.4rem; } /* =24px */
p { font-size: 1.4rem; } /* =14px */
a { font-size: 1.4rem; } /* =14px */

Noter qu’il n’y a plus de « ? » pour notre balise « a », car on est maintenant sûr de la taille de notre lien.
Elle est pas belle la vie ?
D’autant que le support de cette unité est plutôt correct : Safari 5, Chrome, Firefox 3.6+, et même Internet Explorer 9 !

Vous me direz, d’accord, mais pour les autres (IE6 à 8, Opéra, …) ?
Et bien, le mieux est de définir deux unités :

html { font-size: 62.5%; }
body { font-size: 14px; font-size: 1.4rem; } /* =14px */
h1 { font-size: 24px; font-size: 2.4rem; } /* =24px */
p { font-size: 14px; font-size: 1.4rem; } /* =14px */
a { font-size: 14px; font-size: 1.4rem; } /* =14px */

Vous savez maintenant comment avoir une belle taille de police, homogène dans tous les navigateurs.

Source : Snook.ca

Lire la suite