Skip to main content
coming-soon-page

Coming Soon Pages efficaces

Vous allez « bientôt » lancer votre site, dans quelques semaines ou mois.
Le nom de domaine est réservé et vous n’attendez plus que la mise en ligne officielle pour communiquer efficacement.
N’attendez pas. Une coming soon page (page d’attente ou page de maintenance) peut être mise en ligne dès maintenant, et vous permettre de vous faire connaitre, de donner envie à l’internaute de revenir, voir de l’informer le jour du lancement, et de voir arriver vos premiers clients dès la mise en ligne.
Pour cela, voyons les principales composantes d’une bonne page d’attente.

Premièrement, la page doit être agréable à regarder. Évitez les « site en construction » et les logos représentant une barrière, un casque de chantier, …

 

La page d’attente doit donner envie, susciter la curiosité. Pour cela, son identité doit être forte, comme le sera votre site.
Mettez votre logo sur la page, et utilisez les couleurs et le style qu’aura votre site à son lancement.
Cette page d’attente, tout comme votre site, représente votre société, en l’attente  du site final.

 

La page d’attente doit également vous permettre de vous faire connaitre, de faire le buzz.
Utilisez donc les réseaux sociaux les plus adaptés à votre activité pour permettre aux internautes de vous suivre et de s’intéresser à vous : Twitter et Facebook maintenant indispensables, Flickr ou DeviantArt pour les artistes, MySpace pour les musiciens, …
Bien sûr, ces réseaux devront être alimentés régulièrement pour maintenir le suspense, l’attention, et donner envie aux internautes de relayer l’information.

 

En plus des réseaux sociaux, n’hésitez pas à intégrer un formulaire d’inscription à une newsletter.
Cela vous permettra d’informer tous les intéressés lors du lancement du site.
C’est aussi un moyen efficace de pousser de l’information régulièrement, si votre site nécessite un temps de développement long.

Pour aller encore plus loin, pourquoi ne pas mettre un petit formulaire de contact?

Après tout, ce n’est pas parce que votre site n’est pas en ligne que votre entreprise ne peut pas travailler !

 

Pensez également référencement !

Les moteurs de recherche (notamment Google) prennent en compte l’ancienneté d’un nom de domaine, son contenu, ses liens.
Donc faire du buzz est très intéressant pour générer des liens vers votre nom de domaine.
Mais pensez à mettre un peu de contenu textuel. Disons idéalement 200 mots (ou au moins 50) présentant votre entreprise, ses produits/services.
Votre texte doit contenir les expressions ou mots-clés sur lesquels vous souhaitez être trouvé.

 

Donnez envie de revenir régulièrement !
Donnez une date de mise en ligne précise (avec un compte-à-rebours) ou approximative, annoncez des évènements afin de donner envie à l’internaute de revenir voir votre site.

 

Pour résumer, votre page d’attente doit contenir dans l’idéal :

  • Un design attrayant
  • Les coordonnées de votre entreprise, avec une description optimisée pour les moteurs de recherche
  • Un formulaire de contact et d’inscription à une newsletter
  • Des liens vers vos réseaux sociaux pour vous suivre

Avec tout cela, vous devriez très rapidement voir les premiers visiteurs et clients sur votre site dès sa mise en ligne !
Voilà pourquoi ACcréation travaille sur cette page, qui bien que temporaire, a toute son importance.

 

design-adaptatif

Trucs et astuces pour un design adaptatif (responsive design)

Le design adaptatif, ou responsive design, très à la mode depuis l’émergence du mobile, est l’art de faire s’adapter un site à la taille de l’écran l’affichant.

En d’autres termes, naviguez sur un même site depuis votre PC ou depuis votre tablette tactile ou votre mobile, le site sera toujours lisible (sans défilement intempestif), et beau, mais il se présentera différemment.
Par exemple, les colonnes de droite s’afficheront en dessous sur un petit écran, voir pas du tout, ou sous une forme différente afin de simplifier la lecture ou la navigation.

Alors quelles sont les bonnes pratiques pour avoir un site adaptatif ?

  • Approche « Mobile first » afin de vous concentrer sur l’essentiel de votre communication, et adapter ensuite le site pour afficher plus de choses pour les écrans le permettant.
  • Utilisez les @media CSS pour adapter la présentation de la page à la taille de l’écran.
  • Utilisez les librairies Javascript comme Respond.js ou CSS3 Media Queries afin d’apporter la prise en charge des @media aux navigateurs ne les comprenant pas par défaut.
  • Utilisez des « fluid layouts », ou zones adaptatives et relatives, afin de s’adapter à l’écran. Ne faites pas une CSS pour les iPhone, une pour les tablettes, …, car demain (et déjà hier) un écran avec des dimensions intermédiaires sortira.
  • Faites votre design en fonction de votre contenu. Les frameworks CSS sont à la mode, et utiles dans certains cas, mais font rarement l’affaire pour un site sur-mesure. Ne les laissez pas mettre votre créativité dans des cases.
  • Adaptez la taille de vos images à la taille des écrans avec img { max-width: 100%; }. Cela permet de gérer l’affichage, mais télécharge toujours un fichier unique (en général, le fichier en taille réelle). Pour pallier ce problème, essayer avec un script comme Responsive Images afin de télécharger l’image de la taille correspondant à celle de l’écran.
  • Utilisez le lazy loading pour vos images. Un petite librairie Javascript qui permet de ne télécharger les images que lorsque l’internaute aura fait suffisamment défiler la page pour que l’image se trouve dans la zone visible. On peut citer le très bon plugin jQuery Lazy Load.
  • Oubliez la perfection (mais essayez de l’atteindre). Il y aura toujours des personnes avec de très vieux navigateurs, ou Javascript désactivé. Faites en sorte que l’affichage de votre design dans ces conditions soit correct, que le site reste beau et utilisable, même si tout ne sera pas parfait (le site aura par exemple des images haute résolution alors que l’écran de l’internaute n’est pas très grand).

Cette façon de concevoir est récente, mais s’avère de plus en plus nécessaire, compte-tenu des périphériques variés ayant accès à internet (PC fixes, portables, tablettes, mobiles, télévision).
Suivre ces recommandations demande du temps et de la réflexion pour obtenir un site joli, bien fait, utilisé et utilisable, mais c’est important, et vous les connaissez maintenant, alors comme on dit, y’a plus qu’à.